×
☰ TradingJob.be

Uw toekomst

KIEZEN

245



 
Spinner Loading ...





Jobs

( - Oost-Vlaanderen - )

Sectoren

Spinner Loading ...

Gebieds

Spinner Loading ...

Statistieken

Spinner Loading ...

Ondernemingen

( - Oost-Vlaanderen )

E20  ACTUEEL 

BAKKER & PARTNERS BAKKER & PARTNERS  1 ⬇︎ -6%
Securex Securex  3 =
Elia nv/sa Elia nv/sa  2 ⬇︎ -9%
Randstad Sourceright Randstad Sourceright  1 =
Blake & Partners Finance Blake & Partners Finance  4 =
Sales Talents Sales Talents  10 ⬇︎ -1%
Dixon & Company Dixon & Company  3 ⬇︎ -12%
Toyota Boshoku Europe Toyota Boshoku Europe  3 =
OfficeTeam OfficeTeam  2 ⬇︎ -2%
Qiwie Qiwie  2 ⬇︎ -5%
Austin Bright Austin Bright  2 ⬆︎ 1%
Le Grand & Associates Le Grand & Associates  3 ⬇︎ -2%
ISS Facility Services ISS Facility Services  3 ⬇︎ -3%
Accountemps Accountemps  3 ⬇︎ -1%
Target Recruitment Target Recruitment  2 ⬆︎ 35%
Blake & Partners Engineering Blake & Partners Engineering  3 ⬇︎ -9%
Synergie Belgium nv Synergie Belgium nv  14 ⬇︎ -4%
BMW JOY'N US BMW JOY'N US  2 ⬇︎ -18%
RENTOKIL INITIAL S.A. RENTOKIL INITIAL S.A.  1 =
HILTI HILTI  1 ⬇︎ -58%
    Qt.   % 1Day
 
 

Nieuws


Qui est Mohamed Ben Salmane, le mystérieux prince héritier saoudien? L'enquête de Christine Ockrent

Bolloré va assurer l'intérim de Ghosn chez Renault, craintes pour l'alliance avec Nissan
    Bolloré va assurer l'intérim de Ghosn chez Renault, craintes pour l'alliance avec Nissan
  • *** Wed, 21 Nov 2018 06:53:40 +0200
  • SRC : Trends
  • Le conseil d'administration de Renault a désigné mardi soir le numéro deux de l'entreprise Thierry Bolloré pour assurer l'intérim de Carlos Ghosn, qui reste PDG malgré son arrestation au Japon sur des soupçons de malversation, sur fond d'interrogations quant à l'avenir de l'alliance avec Nissan et Mitsubishi.


Les entreprises wallonnes se croient trop à l'abri du Brexit
    Les entreprises wallonnes se croient trop à l'abri du Brexit
  • *** Wed, 21 Nov 2018 07:28:17 +0200
  • SRC : Trends
  • Le "Brexit impact scan", logiciel permettant d'évaluer l'impact du Brexit sur l'activité des entreprises belges, n'a été consulté que par très peu de sociétés wallonnes contrairement aux PME flamandes. "On pense trop vite qu'on est à l'abri", assure le ministre belge de l'Économie Kris Peeters.